Tassements et fractures de vertèbres traumatiques : quand et comment opérer ?

implant spinejack stryker espace francilien du rachis

Tassements et fractures de vertèbres traumatiques : quand et comment opérer ?

Technique Spinejack

 

Docteur Mayalen Lamerain et Docteur Raphaël Jameson.

correction de tassement de vertebre par technique spinejack stryker espace francilien du rachis
Correction de tassement de vertèbre par technique Spinejack (Stryker)

 

Fractures et tassements de vertèbres

Les fractures de vertèbres sont des lésions très fréquentes. Le plus souvent, ce sont des tassements qui sont dits stables, c’est à dire que le tassement peut d’aggraver mais que la menace sur les nerfs et la moelle épinière est faible.

Le tassement de vertèbre est un type de fracture, ça n’est pas différent et nécessite impérativement un avis spécialisé.

Cela ne concerne donc pas les traumatismes graves comme les très gros accidents de la route ou les chutes de plusieurs étages.

 

Deux cas de figures se distinguent :

  • Le sujet jeune avec un os de qualité normale et un traumatisme assez violent ( accident de sport, “petit” accident de moto/voiture/vélo, chute de quelques mètres de haut, etc…)
  • Le sujet âgé avec un os ostéoporotique. Le traumatisme semble alors insignifiant: chute sur les fesses, fracture spontanée lors du port d’une charge lourde ou d’une flexion brusque, etc…

 

Le plus souvent, la douleur est assez brutale et immédiate, avec une sensation de souffle coupé.

Tout problème de douleur au niveau des jambes comme une sciatique ou une cruralgie doit faire envisager une fracture grave et instable ou une hernie discale associée (scanner ou IRM d’emblée).

 

fracture tassement de vertebre sur un os osteoporotique chute sur les fesses espace francilien du rachis

Fracture tassement de vertèbre sur un os ostéoporotique (chute sur les fesses)

 

Sans prise en charge spécialisée, la vertèbre va continuer de se tasser  ce qui peut être la cause de douleurs à long terme compte tenu de l’affaissement vers l’avant de la vertèbre.

 

Comment diagnostiquer une fracture-tassement de vertèbre ?

 

La radiographie est souvent le premier examen effectué car il est rapide, très disponible et permet de voir facilement la majorité des fractures.

Elle suffit le plus souvent pour faire le diagnostic mais ne donne pas la totalité des informations relatives à cette fracture.

Elle donne notamment rapidement une information sur la sévérité du tassement (cyphose fracturaire, angulation régionale traumatique, etc…).

L’indication de traitement se base beaucoup dessus (traitement fonctionnel, corset ou intervention chirurgicale)

 

Le plus souvent, le chirurgien va avoir besoin d’informations plus exhaustives pour juger de la stabilité de la fracture, comme par exemple l’intégrité du mur postérieur, qui est au contact des nerfs et de la moelle épinière.

Un scanner est donc souvent demandé.

 

L’IRM est aussi très intéressante mais la disponibilité est un peu plus complexe que la radiographie ou le scanner. Elle est très utile en cas de doute sur l’ancienneté de la fracture et montre parfois des petites fissures ou des tassements non visibles sur le scanner ou les radiographies.

 

Quand et comment traiter une fracture tassement de la colonne vertébrale ?

 

La pris en charge doit être très rapide. En effet, si rien n’est fait, soit la vertèbre se tasse de plus en plus, soit la consolidation commence et il ne sera pas possible de redresser la vertèbre.

 

On va distinguer trois types de prise en charge:

  • Le traitement fonctionnel : le tassement est faible et l’os solide. Le repos et la rééducation suffisent. Une surveillance rapprochée est nécessaire;
  • Le traitement orthopédique : le tassement est de moyenne importance, on ne souhaite pas qu’il s’aggrave trop. On met alors en place très rapidement un corset 6 semaines jour et nuit puis 6 semaines le jour.
  • Le tassement est sévère, l’os est fragile ou la douleur est très intense: une intervention rapide doit être discutée.

 

implant spinejack stryker espace francilien du rachis

Implant Spinejack (Stryker)

 

Quelles sont les techniques opératoires pour les fractures- tassements ?

 

Les fractures graves nécessitant des vis, des tiges ou des plaques ne seront pas abordées ici.

Pour les fractures tassement très douloureuses ou lorsque le patient ne veut pas du corset, la cimentoplastie est une technique de choix.. L’injection de ciment va permettre de consolider immédiatement la vertèbre et d’empêcher le tassement de d’aggraver. Un corset est alors dans la majorité des cas inutile.

Le ciment sèche immédiatement, le lever est précoce avec le plus souvent une sortie d’hospitalisation le jour même.

En fonction des douleurs, la reprise du travail peut être très précoce.

Les complications sont très rares, liées à des fuites de ciment le plus souvent. Cependant, les ciments de dernière génération sont très pâteux et les fuites beaucoup moins graves qu’avec les ciments liquides utilisés auparavant.

 

cimentoplastie simple espace francilien du rachis

Cimentoplastie simple

 

Si le tassement est sévère, le chirurgien va vouloir corriger le tassement. Il va alors utiliser un implant, mis en place dans la vertèbre. Cet implant va se déployer, sous contrôle radiographique, et corriger autant que possible l’écrasement de la vertèbre. La correction sera d’autant plus efficace que le patient est jeune avec un os solide et que la prise en charge est rapide (moins d’une semaine). Les implants les plus utilisés sont les implants Spinejack  (Stryker) et VBS (Synthes).

Une fois la correction obtenue, le ciment haute viscosité est injecté.

Spinejack stryker

 

Ces techniques nécessitent une à deux cicatrices de 2 à 3 mm chacune, avec une anesthésie légère (sédation ou anesthésie générale). L’entrée se fait habituellement la matin avec une sortie le soir ou le lendemain matin.

radio spinejack stryker espace francilien du rachis clinique du dos 1

 

radio spinejack stryker espace francilien du rachis clinique du dos 2

radio spinejack stryker espace francilien du rachis clinique du dos 3

radio spinejack stryker espace francilien du rachis clinique du dos 4

Quelles sont les suites opératoires ?

 

Le plus souvent, la douleur est en grande partie soulagée immédiatement. Des douleurs modérées résiduelles peuvent subsister et il est alors conseillé au patient de reprendre très progressivement ses activités. L’os doit en effet consolider autour du ciment, même si le risque d’aggravation du tassement est quasiment maîtrisé. Les fils sont résorbables.

Au bout de deux à trois semaines, des séances de kinésithérapie sont recommandées.

 

Prise de RDV pour fracture du rachis :

Dr Mayalen Lamerain

Dr Raphael Jameson

 

(RDV rapide à demander par la page contact)